f

http://www.motoservices.com/actualite-moto/Astor-Orcal-Euro4-encore-un-mois-de-patience-mai-2017.htm

Astor Orcal Euro4 encore un mois de patience… La Société DIP fabricant de la 125 Astor, succès story de l’année 2016 dans le segment 125 avec plus de 1600 ventes, vient d’annoncer à son réseau que la livraison des premiers modèles Euro4 n’interviendra que fin juin. Les premiers containers viennent de partir de Chine, où est produite la moto. Injection Mikuni Le retard est du aux soucis de qualité que la DIP a toujours mis en avant sur cette production en définissant un cahier des charges sévère. Si les évolutions apportées sur la fourche ou le freinage couplé ont été finalisée dès cet hiver, la mise à niveau du moteur avec une alimentation par injection n’a pas donné satisfaction à l’équipe technique française. Il a donc fallu chercher un autre fournisseur. "C’est l’injection Mikuni qui a donné les meilleurs résultats, apportant un plus incontestable en termes de puissance et d’agrément mais il fallait être accepté par le fabricant japonais ce qui a demandé également un certain temps." précise la société DIP. L'Astor sera d'ailleurs la seule moto de cette catégorie néo-rétro à bénéficier de l'injection du spécialiste japonais. 3 mois de retard Tout cela explique un retard de 3 mois dans les livraisons du modèle Euro4 qui sera encore plus performant que le modèle Euro3 et marquera sa différence avec une qualité au-dessus de la concurrence. Ce qui explique aussi qu’il n’y ai plus une seule Orcal Astor à vendre depuis deux mois, le stock limité par les quotas, ayant été épuisé depuis déjà bien longtemps. Le prix public de cette 125 Orcal 2017 a été fixé à 2695€, les clients ayant déjà commandé cette moto se verront offrir une remise de 170€ pour leur patience durant tout le mois de juillet. Nous aussi à Motoservices.com nous sommes impatients de tester cette évolution Euro4 si prometteuse… A suivre prochainement !

Avec l'injection Mikuni la motos semble avoir gagné en puissance et surtout en couple.

https://www.lesfurets.com/assurance-moto/guide/focus-sur-la-norme-euro-4-moto

Focus sur la norme Euro 4 moto La nouvelle norme Euro 4 pour les motos entrera en vigueur le 1er janvier 2017. Pour les constructeurs, cette obligation s’accompagne de la disparition de nombreux modèles. D’autres les remplaceront, mais les motards devront payer plus cher tous les deux roues de plus de 125 cm3, non pas à cause de l’Euro 4, mais de l’ABS ou du CBS qui va devenir obligatoire.

Publié le : 24/09/2015 11:44

L'Orcal Astor 125 vient d'arriver sur le marché avec deux arguments a priori inconciliables : une ligne rétro somptueuse et un prix d'attaque. Comment est-ce possible ? Marc Caparros, le directeur commercial de la marque, nous en dit plus. [http://www.moto-station.com/actualites/wp-content/uploads/2015/09/une_dip1-500x375.jpg] Moto-station : Marc Caparros, comment est née l'Astor ? Comment a-t-elle été conçue ? Marc Caparros : "C'est en 2011, que nous avons présenté aux JPMS notre première Astor 125, fabriquée, alors, par l'usine CPI. Expérience écourtée par une fiabilité et une qualité qui ne correspondaient pas à nos attentes. Ce projet est resté un objectif et nous avons attendu que les conditions soient réunies pour présenter la nouvelle Orcal Astor 125. C'est en 2013 que nous avons commencé à dessiner quelques croquis et élaborer le cahier des charges. Nous sommes partis sur un postulat unique : cette moto nous devons la construire comme si nous allions l'utiliser nous-mêmes. Nous avons choisi l'usine, le bureau d'étude et de design, nous avons choisi les matériaux, les accessoires, le moteur, les couleurs pour parvenir à la moto que nous avions imaginée et pour notre satisfaction personnelle." Comment est produite l'Orcal Astor 125 ? Où ? Qui contrôle quoi ? "L'Astor est donc produite en Chine dans l'usine Senke Motor, usine que nous avons choisie et que nous connaissons depuis très longtemps. Nous sommes à la tête de tous les contrôles. Depuis janvier 2015, Le président de la société DIP, Stéphane Hruszowski accompagné d'un technicien de l'entreprise, se rendent à l'usine pour conseiller, informer, choisir et contrôler la chaîne de montage, les sous-traitants, les pièces, les accessoires avec un seul critère : la qualité. Enfin, en avril, notre technicien est resté durant un mois à l'usine Senke pour expliquer, former les ouvriers et contrôler le montage des premières motos. Ce ne fut pas de tout repos d'imposer une méthode de travail reposant sur du qualitatif et non plus du quantitatif. Mais nous y sommes parvenus." Pourquoi un mono 125 Yamaha ? Est-il différent d'un YBR 125 ? "Le choix du moteur est simple. D'abord, nous voulions un moteur répondant à des critères encore une fois qualitatifs : Nous souhaitions associer au châssis un moteur souple, sans vibrations et d'une fiabilité irréprochable. Quant à savoir si celui-ci est différent de celui d'une YBR 125, je ne peux vous répondre avec exactitude au risque d'affirmer une contre vérité. Mais nous pouvons dire qu'ils sont sûrement jumeaux." Qualité, fiabilité, les chinoises ont encore mauvaise réputation. En quoi cette Orcal Astor est-elle qualitativement supérieure à ses devancières, voire ses concurrentes ? "Tout d'abord, nous voudrions affirmer que nous ne voulons pas entrer dans une polémique avec les autres marques et les autres acteurs du marché. Chacun a sa place et chacun doit mener sa route comme il le souhaite. C'est une bonne chose que le public puisse choisir la moto qui lui correspond. Une situation monopolistique est périlleuse dans une économie ouverte et libérale. Après, oui, les usines chinoises sont capables de faire de la qualité, il suffit de leur demander. Dans la moto, la vidéo, l'informatique, le son, etc., de grandes marques font fabriquer en Chine. Enfin, en terme de qualité, nous avons voulu faire une moto identique à celles que nous pouvions acheter dans les années 60 et 70, et le critère du prix public a été secondaire. Nous avons voulu faire une moto sans avoir de remord, de regret, d'amertume et de mécontentement. Nous voulons avoir des acheteurs heureux et contents."