Site sur les chirurgies de l'obésité.

Anneau, by-pass, sleeve

(2 vidéos ci-dessous !)

 

 

Emission Matière grise Belgique (20 mars 2008)

 

 

Anneau et By-pass principalement !

Videos des deux opérations

 

DOCUMENTATION :

2 autres vidéos :

nouveau 1) video Attention au tour de taille (flash video)
nouveau 2)
video   Explication de l'effet yoyo des régimes (flash video)


1) L'obésité : Ce qu'il faut savoir pour en sortir.

Un fichier .pdf à télécharger !

Sommaire du .pdf

I. L'obésité, une maladie qui nous concerne tous

UNE MALADIE DE PLUS EN PLUS FRÉQUENTE

UNE MALADIE GRAVE

EST-CE QUE MON POIDS EST NORMAL?

DES CONSÉQUENCES LOURDES 

II. Une maladie, de nombreux traitements .

L'EMBARRAS DU CHOIX

LES TRAITEMENTS NON CHIRURGICAUX

1. Les régimes

2. Les médicaments

3. Le ballon intragastrique

LES TRAITEMENTS CHIRURGICAUX

A. Les critères de sélection

B. Les techniques chirurgicales les plus fréquentes

1. L'anneau gastrique ajustable

2. L'agrafage gastrique vertical

3. Le bypass gastrique

4. La dérivation bilio-pancréatique

III. Des solutions pas toujours sans risque:

s'informer pour mieux se soigner

 

2) Les complications du by-pass gastrique.

Un fichier .pdf à télécharger

 

3) Etude sur l'obésité.

Un fichier.doc (Word) à télécharger

 

4) Chirurgie de l'obésité (rapport) vue d'ensemble

Un fichier .pdf à télécharger

 

5) Comparaison anneau et by_pass

 

TECHNIQUES

GASTROPLASTIE PAR
ANNEAU AJUSTABLE PAR
LAPAROSCOPIE

GASTRIC BY-  PASS  PAR
LAPAROSCOPIE  

Mode d'action

Diminue la
quantité
d'aliments ingérés

Diminue la quantité d'aliments ingérés
      +
Diminue 
quantité d'aliments réabsorbés

Risque
chirurgical

Très faible

Faible (dans des
mains expérimentées)

Réversibilité
de la technique

Totale et aisée

Totale mais difficile

Perte moyenne de l'excès de poids après 5 ans

 50 - 60%

  60 - 75%

Complications
tardives

Peu fréquentes

- carences très rares et bénignes

- dilatation tardive de la poche gastrique (10%) : correction chirurgicale aisée par laparoscopie

- migration intra-gastrique de l'anneau (2%): retrait chirurgical aisé par laparoscopie

 

Fréquentes

- carences en Fer,Calcium et Vitamine B12

- dumping syndrome fréquent: mesures diététiques indispensables

 

 

LA GASTROPLASTIE par anneau ajustable                                         

 

Elles ont pour but de réduire la quantité des aliments ingérés. La digestion reste inchangée puisque la filière digestive normale (estomac, duodénum, intestin grèle et gros intestin) est préservée.

Le principe est de provoquer une satiété rapide (= suppression de la sensation de faim).


L'opération réduit la capacité de l'estomac à un petit réservoir. Dès que ce dernier est rempli - ce qui est très rapide - le patient ne ressent donc plus la sensation de faim et restreint son alimentation sans difficultés.

 

La gastroplastie par anneau ajustable par voie coelioscopique

 

L'anneau gastrique ajustable est un anneau implantable placé autour de la partie supérieure de l'estomac, partageant celui-ci en deux tel un sablier dont l'élément supérieur a une capacité d'environ 20ml.


Il se compose de trois parties (voir photos ci-dessus): 

 

- L'anneau siliconé lui-même qui est doublé d'un ballonnet de remplissage


- Une chambre d'injection en titane (port-à-cath) placée sous la peau (son emplacement correspond à l'incision de trois cm figurée sur le dessin).

 

- Un fin tuyau siliconé reliant les deux éléments.

 
 

 L'injection d'un liquide spécial dans le port-à-cath permet de gonfler le ballonnet de l'anneau, de diminuer ainsi son diamètre et donc de serrer l'estomac. 

 

Les avantages de cette technique sont nombreux :

 

- L'anneau est placé par laparoscopie (coelioscopie) c'est-à-dire à l'aide d'une vidéo-caméra miniature et d'instruments spéciaux qui permettent de réaliser cette opération sans ouvrir l'abdomen, évitant donc une incision inesthétique et douloureuse. La durée opératoire est en moyenne de 1 heure. La sortie de l'hôpital est de ce fait rapide, généralement au bout de deux jours, voire le lendemain de l'opération.

- L'anneau est place AUTOUR de l'estomac, qui n'est donc ni agrafé ni partiellement réséqué. En cas d'enlèvement de l'anneau, l'anatomie de l'estomac est complètement restaurée.

- Le réglage de l'anneau est aisé et adapté à chaque patient, ce qui permet un amaigrissement harmonieux et bien toléré, sans carence alimentaire importante.

- L'alimentation sera liquide durant quatre semaines. Au bout de cette période, 1er gonflement de l'anneau et, dès ce moment, autorisation d'une alimentation moulue durant deux semaines. Au terme de ces deux semaines, deuxième gonflement de l'anneau et autorisation de manger solide. Par la suite,un ou plusieurs ajustements sont parfois nécessaires et se réalisent aisément lors d'une consultation de routine.


EN RESUME

 

-  TECHNIQUE PEU OU PAS DOULOUREUSE

-  RESPECT DE L'ESTHETIQUE

-  AMAIGRISSEMENT HARMONIEUX SANS CARENCE

-  AMAIGRISSEMENT REGLABLE INDIVIDUELLEMENT

-  REVERSIBILITE TOTALE

-  REPRISE RAPIDE DES ACTIVITES

-  TOLERANCE ALIMENTAIRE REMARQUABLE GRACE AU REGLAGE POSSIBLE DE L'ANNEAU

 

- 3°) Gastroplasties : résultats et implications pour le patient

 

- La gastroplastie, quelle que soit la technique, modifie complètement les habitudes diététiques du patient. Il lui sera demandé de manger lentement, dans le calme et de mastiquer longuement les aliments solides. Il faudra impérativement vous arrêter de manger à la première impression de satiété. En cas de non respect de ce principe (ingestion trop rapide et trop importante d'aliments), apparaîtront douleurs et vomissements qui peuvent devenir sanglants.

- Votre nouvel estomac sera rempli dès que vous aurez ingéré l'équivalent de trois cuillères à soupe d'aliments solides.

- Il faudra boire entre les repas

- Il faut continuer à faire régime. En effet, boire du coca-cola ou manger régulièrement de la glace pourra vous faire grossir malgré la gastroplastie. L'alimentation devra rester équilibrée. Certains aliments passent plus difficilement que d'autres (pain blanc, viande blanche, viande rouge au barbecue) mais cela est très variable d'une personne à l'autre. Vous devrez donc vous faire votre propre expérience.. 

- Le suivi médical post-opératoire sera régulier jusqu'à stabilisation du poids.

- L'amaigrissement sera en moyenne de 4kg par mois et se fera par paliers (de quelques jours à 3-4 semaines) et la stabilisation du poids sera obtenue au bout de 12 à 16 mois. 

- La grossesse, non conseillée durant la période d'amaigrissement dans la gastroplastie par agrafage en raison des carences possibles, est possible dans la gastroplastie par anneau ajustable (grâce au dégonflement complet possible de ce dernier).

- Les carences sont rares et bénignes (surtout dans la technique de l'anneau ajustable) et sont aisément corrigées par des compléments vitaminés et de Fer si nécessaire.

La perte de poids moyenne correspond à une perte de 70% (ou plus) de l'excès de poids au bout de 12 à 16 mois et se maintient entre 50 et 60% au bout de 5 ans.

- 4°) Gastroplasties par anneau ajustablee; causes d'échec à long terme

 

              - Une complication IMPORTANTE - 10% des cas après 5ans- la dilatation de la poche gastrique (modérée (photo 3)  ou majeure avec bascule (photo 5)  Conséquence: regain pondéral ou  ou difficultés majeures de s'alimenter. 

 

              - une complication beaucoup plus rare - moins de 2% des cas après 5ans-  la migration de l'anneau dans l'estomac (photo 4) par usure progressive de la paroi. Conséquence: regain pondéral ou rougeur autour du boitier

 

 

 

LE BYPASS GASTRIQUE

 

L'opération combine la diminution de l'ingestion des aliments (comme les gastroplasties) à une diminution de leur réabsorption au niveau de l'intestin grèle.


En fonction de la grandeur du réservoir gastrique créé, la caractère restrictif de l'opération est plus ou moins prononcé.

 

Le court-circuit d'une partie de l'intestin grèle entraîne donc une diminution de la réabsorption des aliments et surtout des graisses avec, en corollaire, une augmentation de la production de selles riches en graisses. Au plus le court-circuit intestinal est important, au plus les selles émises sont abondantes et souvent diarrhéiques.

 

Cette intervention chirurgicale se réalise classiquement par voie coelioscopique.

 

. Une petite poche gastrique est créée par agrafage. Sur cette poche est suturée une portion de l'intestin grèle de telle sorte qu'environ 1m d'intestin soit court-circuitée et ne reçoive plus d'aliments.

. Cette intervention est essentiellement restrictive car elle limite la quantité des aliments qui entrent dans l'estomac (la poche gastrique a environ 40ml de capacité comme dans les gastroplasties).
 

Le côté malabsorptif est moindre. L'intestin est sectionné à environ 50cm (*) de son origine. Cette portion d'intestin est appelée "l'anse biliaire". La portion d'intestin suturée au réservoir gastrique et recevant uniquement les aliments mesure entre 1m et 1.50m de longueur. (**) et est appelée "l'anse alimentaire".

L'effet malabsorptif de l'opération sera fonction de la longueur de ce segment intestinal (**).

 

. L'intervention est classiquement réalisée par voie coelioscopique mais est techniquement plus difficile qu'une gastroplastie. La durée opératoire avoisine les 2 heures..

 

. La durée de séjour post-opératoire est de 3-4jours.

. Les complications post-opératoires immédiates sont rares. Elles sont néanmoins plus fréquentes et plus sévères (fistules, abcès, péritonites)) que lors d'une gastroplastie.


. Le principal effet secondaire est le « Dumping Syndrome » : l'irruption brutale et rapide d'aliments sucrés dans l'intestin grèle peut provoquent nausées, crampes, sueurs et diarrhée survenant quelques minutes après ce type de repas. La suppression de repas sucrés peut diminuer fortement ces symptômes.

 

Cette intervention a également un inconvénient: le reste de l'estomac ainsi que les voies biliaires ne sont plus accessibles à une investigation endoscopique.

La perte de poids moyenne correspond également à une perte de 70 à 100% de l'excès pondéral au bout de 12 à 16 mois et se maintiendrait entre 60 et 80% au bout de cinq ans.

 
Expérience des 100 premiers patients :

http://web2.bium.univ-paris5.fr/acad-chir/?auteur_cle=2057

Bypass gastrique laparoscopique pour obésité morbide. Expérience des 100 premiers patients

Le bypass gastrique a montré son efficacité dans le traitement de l'obésité morbide, permettant une perte de poids importante et une correction des comorbidités associées. Il s'agit cependant d'une intervention réputée difficile sous laparoscopie. Nous rapportons notre expérience des 100 premiers patients opérés selon cette technique. Sur une période de 3 ans, 100 patients souffrant d'obésité morbide ont été opérés d'un bypass gastrique sous laparoscopie. Il s'agissait de 24 H et 76 F, d'un âge moyen de 40 ans (18-68). Le poids moyen était de 135 kg (88-223) avec un BMI moyen de 49,3 (32-92). L'excès de poids moyen était de 79 kgs. Une ou plusieurs comorbidités étaient trouvées chez 86 patients : Il s'agissait de problèmes rhumatologiques dans 56 cas, d'un syndrome d'apnée du sommeil dans 54 cas, d'une HTA dans 50 cas, d'un diabète dans 39 cas, d'une dyslipidémie dans 36 cas, divers dans 30 cas. Vingt et un patients avaient déjà été opérés au moins une fois pour chirurgie bariatrique (16 gastroplasties par anneau, 5 gastroplasties verticales calibrées). L'intervention menée avec 7 trocarts a compris la réalisation d'une anse en Y de 100 ou 150 cms, la partition de l'estomac par agrafage linéaire mécanique puis la réalisation d'une anastomose gastrojéjunale mécanique (89 fois) ou manuelle (11 fois). Une cholécystectomie a été réalisée dans le même temps chez 26 patients. Deux patients ont nécessité une conversion en laparotomie pour difficultés techniques (2%). La durée opératoire moyenne a été de 207 mn (120-540) passant de 240 mn pour les 50 premiers à 180 mn pour les 50 derniers. Quinze patients ont présenté des complications post-opératoires (9 chez les 50 premiers patients, 6 ensuite) : occlusions postopératoires (n=4), hémorragie digestive (n=3), hémorragie intra-abdominale (n=2), fistules anastomotiques (n=4), divers (n=2). Neuf patients ont été réopérés (7 parmi les 50 premiers patients, 2 ensuite). Un patient est décédé à J6 d'une péritonite par fuite au niveau de la ligne d'agrafes sur l'estomac distal. A distance, 3 patients ont développé une sténose anastomotique traitée par dilatation endoscopique. Le suivi pondéral montre une perte de poids de 25 Kg à 3 mois, 36 kg à 6 mois, 46 kgs à 1 an, 56 kgs à 2 ans. Le pourcentage de perte de l'excès de poids est respectivement de 32%, 45%, 56%, 66% avec un BMI moyen atteignant 35 à la 2ème année. Le syndrome d'apnée du sommeil, l'HTA et le diabète sont guéris ou améliorés chez plus de 90% des patients. Le bypass gastrique est réalisable sous laparoscopie. La perte de poids qu'il induit permet une amélioration considérable des comorbidités en rapport avec la surcharge pondérale, faisant de cette opération un « gold standard » en chirurgie bariatrique.

 

Séance du 01/03/2006 : CHIRURGIE DE L'OBESITE MORBIDE


BOUILLOT JL, SERVAJEAN S, COUPAYE M, POITOU C, BERGER N, VEYRIE N, BASDEVANT A

 

Index glycémique (voir www.montignac.com)

Page html à ouvrir ici

 

Site complet sur l'obésité ici !

 

Bonne lecture à tous !

 



Un petit message fait tjs plaisir !

Christophe Delplanche

Belgique

delplanche.christophe@gmail.com